Le saboteur interne passe à l’acte

Et si Cyrano avait oublié son nez…
J’ai revu récemment la pièce « Cyrano de Bergerac » et cela m’a inspiré ce parallèle, entre cette œuvre littéraire et les histoires de vie parfois exprimées en thérapie …

Le nez : ce poids lourd …

Si Cyrano avait oublié son nez, si l’image qu’il avait de sa laideur n’avait pas alimenté sa croyance sur son physique, qui ne pouvait être, aux yeux de Roxane, qu’un repoussoir… alors, il aurait pu déclarer sa flamme à Roxane, au lieu de céder ses lettres d’amour à Christian…
Et l’histoire aurait pu se finir ainsi : « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… »
Car Roxane était amoureuse des mots, elle était charmée par le bel esprit de Cyrano, mais n’a découvert que trop tard que les mots qu’elle avait attribués à Christian, venaient de lui…
Cyrano s’est enfermé dans un schéma définitif : il ne pouvait pas plaire à Roxane qui était trop belle pour lui. Il a occulté tout le reste, cette partie de lui, pleine de sensibilité et d’esprit qui plaisait tant à Roxane…

Combien de « nez » sommes-nous ?

Combien sommes-nous à nous promener avec un nez protubérant ?…
Pas assez intelligent, trop timide, trop tout ou pas assez… des croyances qui s’ancrent de façon si profonde, qu’elles nous empêchent d’avancer et occultent tout le
reste…
On peut voir ce que coûtent les croyances irréversibles, qui nous handicapent à ne percevoir qu’une partie de ce que nous sommes, « j’ai un nez immense et ne peux donc pas plaire », qui nous définissent une bonne fois pour toutes et nous donnent une image de soi qui n’est pas prête de changer. D’ailleurs, on s’est persuadé que les autres pensent la même chose… Quelle douleur !!

Chez certains d’entre nous, ce type de croyances peut générer un mal-être ou une dépression, même si au fond de soi, une petite voix essaie de se faire entendre :
« Eh oh ! je ne suis pas que ça !!! …
Oui je sais, mais tais-toi, c’est mon identité et je ne peux rien y changer… »

On est sûr de ça, vraiment ?

Et si on laissait cette petite voix s’exprimer pour voir ce qu’elle a à dire, on serait sans doute surpris de découvrir tout le reste, ce qui est resté enfoui parce qu’on ne l’a pas laissé s’exprimer, par honte, par gêne ou par habitude…
Il y a souvent une dualité entre le désir de changer profondément, vu souvent comme un rêve, et la peur de découvrir des choses qui pourraient nous déplaire.

Pourtant, sur ce chemin de découverte de soi, on découvre des pépites de bonheur et d’apaisement.
Et si on accueillait enfin la totalité de ce que l’on est avec ses contradictions, ses défauts, ses faiblesses, ses erreurs, et aussi ses beautés, ses différences, son talent, sa liberté…

Mon livre coup de coeur

Livre : libérez votre grand moi !

Livre en lien avec le sujet :
Libérez votre grand moi ! Triomphez de votre saboteur et vivez l’aventure de votre vie
de Pauline CHARNEAU

Ce petit livre explique bien comment fonctionne notre saboteur, et comment l’apprivoiser pour ne plus entendre que sa voix…
Des exemples, quelques exercices… Un livre simple et efficace.

Cet article vous a plu ? Faites le découvrir à d'autres

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire